*_*_*_*_*_*_*

Taceo #1 – Un jeu contre la police

En cette époque où la critique de la police – contre son institution comme contre sa fonction – se répand toujours plus largement à travers la société, c’est un plaisir d’annoncer la sortie de TACEO #1 – un jeu de cartes contre la police.

En latin TACEO signifie “se taire, garder le silence”. Un nom parfait pour un jeu dont le propos est que le meilleur axe de défense lors d’un interrogatoire de police est de garder le silence.

TACEO #1 est un pico-game ; un jeu court avec un mécanisme simple. Une personne tire une carte et soit décrit ce qu’il y a dessus, soit invente un contenu. L’autre personne doit trouver si la description correspond effectivement à l’image qui se trouve sur la carte tirée ou si tout est inventé.

Jouable de 2 à 6 personnes, dès l’âge de 5 ans. Une partie dure environ une vingtaine de minutes. Attention : Regarder les cartes avant de jouer nuit à l’expérience de jeu.

Diffusion

Le jeu peut être:

  • Commandé par courrier dans l’Europe de l’Ouest (France, Suisse, Allemagne, Belgique, Italie…) à prix libre en envoyant un mail à : evasions@riseup.net
  • Téléchargé prêt à être imprimé et assemblé par vos soins.

 

Diffuser un contenu émancipateur radical en dehors des circuits commerciaux n’est pas une mince affaire et c’est avec plaisir que toute aide de diffusion, traduction ou d’impression locale, sera accueillie.

Avec des stickers en goodies. What else?

Ce que ce jeu essaie de transmettre

Un jeu similaire est utilisé dans les académies de police comme entraînement pour interroger des suspects. Plus précisément, il est utilisé pour s’entraîner à reconnaître l’instant où une personne est en train de mentir. Avec ce jeu, on remarque rapidement que c’est extrêmement difficile pour une personne non préparée et sous pression de mentir ou de dissimuler la vérité en inventant une histoire. Cela demande une grande imagination, une forte maîtrise de soi, une très bonne mémoire – surtout lorsqu’il s’agit de ré-expliquer exactement la même histoire une journée ou un mois plus tard sans commettre d’erreur sans avoir pu prendre de notes. Dans le cadre d’un interrogatoire de police, on se trouve face à des personnes entraînées à détecter les mensonges et aptes à utiliser toutes sortes de stratégies pour tendre des pièges aux personnes suspectées de cacher quelque chose.
Bref, si on part du principe que c’est bien légitime de vouloir mentir à la police, il est important de réaliser que cette pratique est très souvent une mise en danger qui se retourne contre la personne interrogée. J’aimerais profiter de ce jeu pour rappeler que la meilleure manière de se protéger face à un interrogatoire de police n’est pas de mentir mais de garder le silence et de refuser de faire des déclarations.

Et c’est quoi déjà le problème avec la police?

De mon avis (et de ce que je retiens de l’Histoire du monde) la police a toujours été un appareil autoritaire protégeant un état autoritaire. Peu importe dans quel pays et à quelle époque, la police est l’institution qui défend l’ordre existant contre toute tentative de changement émancipateur et radical. A cela s’ajoute l’oppression inhérente que représente le fait qu’une catégorie de personnes est armée et reçoit pour fonction de contrôler le reste de la société.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *